Mon avis sur « Les fiancés de l’hiver Tome 1 – La passe-miroir » de Christelle Dabos

Posted on

Pour commencer avec ce livre, il faut préciser que ce roman a été lauréat du concours du premier roman jeunesse de Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama

Ce livre nous raconte l’histoire d’Ophélie, qui vit sur Anima où elle est ce qu’on pourrait qualifier de conservatrice d’un musée. Jeune fille effacée et très maladroite, elle dispose de deux dons : celui de lire le passé des objets et la capacité de se déplacer en traversant les miroirs. Malheureusement, cette petite vie calme va être troublée car les doyennes de son monde ont décidé de la marier de force à un homme d’un autre monde qu’elle ne connaît pas. N’ayant d’autre choix que d’accepter sinon elle sera reniée par les siens, elle va se retrouver à devoir accompagner Thorn, un homme glacial, dans un monde qui le sera tout autant et qu’elle va devoir découvrir.

Ce livre fantastique est destiné aux lecteurs à partir de 13 ans mais cela ne se ressent pas du tout à la lecture. Le style d’écriture est agréable à lire, sans niaiserie, et le vocabulaire utilisé est évolué, nécessitant peut être parfois l’utilisation d’un dictionnaire pour les plus jeunes lecteurs.

Vous l’aurez compris, ce roman se déroule dans un Monde fantastique. J’ai trouvé qu’il y a même une très légère inspiration steampunk à mon goût. Le tout est très bien décrit, très beau et immersif. L’univers est vraiment merveilleux et poétique.

Ce roman comporte beaucoup de personnages mais je n’ai eu aucun problème pour les identifier et les mémoriser. Ils sont bien construits et chacun a sa propre personnalité. Je n’ai pas eu de mal non plus pour me les représenter grâce aux nombreuses descriptions. Aucun des personnages, à part Ophélie, ne dévoile réellement ses intentions véritables dans ce tome 1. Impossible de savoir à qui se fier car aucun des objectifs réels des personnages ne sont dévoilés et j’ai trouvé cela très frustrant. De même, j’ai trouvé que les émotions des personnages n’étaient pas claires, certainement pour placer l’intrigue et les complots. La seule personne dont le lecteur connaît les sentiments est Ophélie, le personnage principal dans ce tome 1. Sauf qu’Ophélie a une personnalité qui est, selon moi, très effacée, très molle. Elle n’a aucune confiance en elle, elle n’est pas bavarde, pas très expressive et donc pas très communicative. Jusqu’au dernières pages, elle a un rôle d’observatrice, de narratrice qui m’a semblé peu impliquée dans l’histoire malgré les mésaventures qu’elle subit. La dualité de ses sentiments pour le mari qu’on lui impose ou bien même l’isolement et la solitude qu’elle pourrait ressentir puisqu’elle est arrachée à sa terre natale et fiancée de force m’ont semblé être trop peu exploités.

De même, j’ai trouvé que les dons d’Ophélie qui lui permettent de “lire” ou plutôt visualiser le passé d’un objet en le touchant ainsi que de traverser les miroirs sont sous-exploités. J’aurai préféré un personnage principal faisant preuve de plus de curiosité et plus motivée à partir à la découverte de ce monde qu’elle ne connaît pas, surtout que celui-ci est, je le répète, vraiment bien décrit et relativement immersif. Pour moi, il lui manque vraiment un côté pro-actif dans ce tome 1 et je trouve regrettable qu’elle n’entrevoit cette possibilité d’action qu’à la fin du roman.

Ce premier tome m’a donc paru n’être qu’un tome introductif et avec ses 528 pages, j’ai trouvé que cela traînait en longueur même si je comprends qu’il soit nécessaire de décrire en détail les éléments nécessaires à définir le complot qui se trame. Cependant, l’inégalité du rythme entre le début et la fin, bourré de questions sans réponse et où se trouve un sempiternel cliffhanger, figure de style trop souvent utilisée par les auteurs pour assurer le retour du lecteur sur le prochain tome, m’ont déplu.

La lecture du deuxième tome ne m’emballe donc pas plus que ça. Je suis peut être une lectrice trop impatiente pour ce genre de série mais j’ai lu sur le site officiel de l’auteur que le tome 2 serait encore plus gros que le premier et les quelques lignes de synopsis ne m’ont pas convaincue. Je ne dis pas que ce n’est pas un bon livre mais peut être que j’en attendais trop après n’avoir lu et vu que des critiques positives sur ce roman fantastique.


4 thoughts on “Mon avis sur « Les fiancés de l’hiver Tome 1 – La passe-miroir » de Christelle Dabos

  1. Bonjour Line,
    Ça ne peut pas plaire a tout le monde, Beaucoup de personnes en parlent de ce livre et perso il ne m’enchante pas plus que ça.
    Merci pour ta chronique, je prends toujours autant de plaisir à lire tes avis! 😉
    Bon week-end
    Bisous

    • Coucou Alexandra,

      Merci pour ton commentaire.
      Pour le livre, s’il ne te tente pas, tu as raison de ne pas te forcer :-) D’autres te correspondront certainement plus.

      Bon week-end à toi aussi,
      Bisous.

  2. Oh quel dommage que tu n’aies pas accroché plus que ça.
    Moi j’ai frôlé le coup de coeur … Comme quoi, les goûts et les couleurs 😉

    • Oui, les goûts et les couleurs, ça dépend de chacun. Je comprends tout à fait pourquoi beaucoup de personnes ont accroché avec ce livre car il est très beau, très immersif, très bien écrit mais c’est la frustration ressentie par rapport à l’histoire qui fait que personnellement, ça n’a pas fonctionné. Je garde la saga dans un coin de mémoire et je verrais pour la lire une fois que l’intégralité aura été éditée 😉

Comments are closed.